Comment mettre en hivernage sa piscine ?

Comment mettre en hivernage sa piscine ?

Lorsque la belle saison est terminée et que les températures se font plus fraîches, la piscine (non chauffée et non abritée) est désertée et il faut alors la mettre en hivernage. Cet article a pour but de vous aider à savoir comment mettre sa piscine en hivernage et surtout, comment le faire de manière optimale.

Pourquoi mettre sa piscine en hivernage ?

La nécessité de mettre sa piscine en hivernage s’explique simplement. En effet, la formation d’une plaque de gel à la surface de votre bassin pourrait, du fait de l’extension crée par la glace, abîmer votre liner et déformer votre piscine. Le(s) skimmer(s) pourraient être endommagés, et les frais pourraient être importants à la sortie de l’hiver.

Deux modes d’hivernage : actif ou passif

En règle générale, il faut attendre que l’eau soit à température constante inférieure à 12°C. Vous pouvez alors la vider un peu et la mettre en hivernage.

Selon la région où vous habitez et les hivers que vous pouvez avoir, il existe deux façons de mettre sa piscine en hivernage : l’hivernage actif ou l’hivernage passif.

Hivernage actif

La piscine tourne au ralenti. Vous pouvez adopter ce mode si vous habitez une des régions les moins froides. La filtration de l’eau et son entretien se font toujours, mais de façon moins assidue. En effet, elle dure en moyenne 2 heures par jour et un coffret hors gel déclenche la filtration lorsque la température atteint un seuil défini.

Votre piscine nécessitera toujours de l’entretien, mais moins fréquent qu’en été. Au début de l’hiver, vous pouvez y verser un produit d’hivernage et répéter cette opération à plusieurs reprises dans la saison.

Veillez régulièrement au pH, au panier, au skimmer… Pour éviter qu’une plaque de gel ne se forme, vous pouvez créer un mouvement d’eau en ouvrant les skimmers et en activant la pompe de temps à autres. Pour protéger votre bassin des impuretés qui pourraient se déposer à la surface de l’eau, vous pouvez bâcher votre piscine avec une bâche d’hivernage, ou en y mettant un filet de piscine.

L’hivernage passif

Si la région dans laquelle vous vivez connaît des hivers très froids, il est préférable d’opter pour un hivernage total, ou hivernage passif. Faites un traitement de choc à votre eau, et ajustez son pH. Nettoyez précautionneusement votre bassin et ses éléments (skimmer(s), filtre, pompe…) et videz un peu d’eau. Vidangez tous les éléments de filtration après l’avoir arrêtée pour garder les éléments au sec et à l’abri du froid.

Pour limiter l’apparition du tartre, versez un produit d’hivernage et bouchez les bondes de fond, les prises balai et les buses de refoulement. Mettez des flotteurs d’hivernage (pavés lestés et attachés entre eux) sur l’eau et des gizmos dans le(s) skimmer(s), pour limiter l’apparition d’une plaque de gel, et enfin couvrez votre piscine avec une couverture d’hivernage, pour empêcher les saletés de se poser à la surface de l’eau.

La mise en hivernage est plus que recommandée pour éviter les mauvaises surprises lors de la remise en route à la belle saison, lorsque vous sortirez votre piscine de l’hivernage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *