Comment choisir une pompe à chaleur pour sa piscine ?

Comment choisir une pompe à chaleur pour sa piscine ?

Si la pompe à chaleur est une méthode de chauffage très efficace pour votre piscine, elle constitue un certain investissement à l’achat. Toutefois, grâce à ses performances et aux économies d’énergie qu’il permet, ce système est l’un des plus rentables. Voici comment choisir entre les différents modèles de pompes pour votre piscine.

Les besoins à définir pour le choix de votre pompe à chaleur

Les différents modèles de pompes présentent diverses caractéristiques, et donc des profils correspondant à des utilisations particulières. Il convient donc de connaître vos besoins afin de savoir vers quel type de produit vous devrez vous tourner.
Pour cela, il faut tout d’abord définir la durée de montée en température que vous souhaitez. Exigerez-vous de votre pompe à chaleur pour piscine qu’elle fasse grimper le thermomètre de votre bassin en un temps record, ou êtes-vous assez prévenant(e) pour la laisser prendre un certain temps afin de chauffer votre eau ?

En fonction de cette exigence, vous aurez donc besoin de machines plus ou moins performantes, et donc plus ou moins chères.

Ensuite, il faut définir la durée d’utilisation de votre pompe : en avez-vous uniquement besoin pour chauffer l’eau lorsqu’elle aura tendance à se refroidir à la fin de l’été ? Ou préférez-vous pouvoir vous baigner y compris l’hiver ?
En fonction de ces critères, vous aurez besoin d’un modèle plutôt que d’un autre. Voyons maintenant les différents types de produits proposés sur le marché afin d’y répondre.

Pompe à chaleur horizontale ou verticale ?

En plus de ces caractéristiques, les pompes à chaleur se subdivisent en deux groupes : les horizontales et les verticales. Alors qu’elles fonctionnent de la même façon, seul leur design change.

Il peut toutefois être utile d’opter pour l’une plutôt que pour l’autre. En effet, une pompe verticale est plus silencieuse et ne rejette pas d’air froid sur votre corps lorsque vous êtes à proximité, puisque le ventilateur se situe sur le dessus de la machine. Toutefois, cet emplacement implique que les feuilles et déchets tombant peuvent aller directement sur le ventilateur.

De plus, ce type de modèles, généralement nord-américains, est souvent d’une taille plus importante que les pompes horizontales.

Ces dernières ont d’autres avantages : plus petites et donc plus discrètes, elles s’intègrent davantage à votre piscine. Toutefois, l’air rejeté étant froid, il peut gêner les baigneurs et les utilisateurs en fonction de la direction dans lequel il est propulsé.

Quels critères prendre en compte pour choisir votre pompe à chaleur ?

A partir de vos préférences, il convient dès lors de définir quels critères vous souhaitez privilégier.
Tout d’abord, la puissance (en kilowatts, kW) de votre pompe devra répondre au volume d’eau et à la température extérieure. Plus cette dernière sera élevée, moins votre machine aura besoin de fonctionner pour chauffer l’eau.

De la même façon, la température à atteindre devra être gérée par sa montée en température. Généralement de 1 ou 2°C par jour, celle-ci peut être supérieure avec une pompe puissante. Mais ce choix n’est pas forcément rentable, puisqu’un réchauffeur électrique est beaucoup plus apte à une montée rapide de la température, tandis que la pompe sert davantage à la maintenir une fois atteinte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *